Les voisins solidaires

La fête des voisins
  1. La solidarité de proximité
  2. Les avantages de la solidarité de proximité
  3. Les objectifs du projet
  4. Les valeurs de "Voisins Solidaires"

    • Pourquoi développer la solidarité de proximité ?
    • Lorsque l’on tapait le mot « voisin » sur un moteur de recherche il y a quelques années, les réponses faisaient quasiment exclusivement référence à des conflits de voisinage. Depuis le développement de la fête des voisins, cette connotation négative n’est plus en situation de « monopôle » ! Le mot « voisins » est désormais également associé aux mots échange, rencontre, partage…

    • Quels sont les avantages de la solidarité de proximité ?
    • La solidarité de proximité présente de nombreux avantages :
      C’est rassurant de savoir pouvoir compter sur des « proches » qui le sont effectivement dans tous les sens du terme, c’est-à-dire à la fois moralement et physiquement.
      C’est plus rapide, surtout pour des petits services ! Il est plus facile et surtout plus logique de demander une perceuse ou la garde temporaire d’un de ses enfants à son voisin plutôt qu’à un membre de sa famille qui n’habite pas la même ville.
      C’est plus efficace ! A défaut de courir jusqu’à l’autre bout de la ville pour porter main forte à des associations, pourquoi ne pas commencer par prêter secours à nos voisins ?
      Ça change le quotidien ! On ne croise pas nos voisins de la même manière quand on a pris le temps de faire connaissance ! A plus forte raison quand on se rend régulièrement service entre voisins !

    • Voisins Solidaires pour faciliter le quotidien ?
    • Simples à mettre en place, les dispositifs sociaux et les services proposés par l’association « Voisins Solidaires » sont avant tout destinés à se faciliter la vie entre voisins ! Pourquoi s’en priver ? Leurs conséquences matérielles peuvent être particulièrement appréciables, en particulier en termes de gain de temps. Leurs effets induits ne sont pas moins appréciables : ces services et ces dispositifs sociaux doivent permettre aux habitants d’un même lieu d’apprendre à se connaître, à se parler. Le développement de ces services débouche inévitablement sur un surcroît de relations et de confiance entre voisins. Tout le monde doit y trouver son intérêt !

    • Développer la relation grâce à Voisins Solidaires ?
    • Le développement de l’individualisme nous amène à développer, souvent bien malgré nous, des réflexes de repli sur soi. Ces réflexes peuvent parfois provoquer des situations grotesques (dans lesquelles nous nous retrouvons pourtant tous un peu), comme celle de se surprendre à espérer que notre voisin ne sortira pas sa poubelle en même temps que nous (afin de ne pas être obligé de s’arrêter pour lui faire la conversation), ou de se retrouver à plusieurs dans un ascenseur en train de regarder nos pieds et de compter les étages…
      Ce phénomène de repli sur soi est accentué par un sentiment de défiance, à cause duquel on n’ose plus ni proposer à une vieille dame de l’aider à traverser la route (de peur qu’elle craigne que nous en voulions à son sac à main), ni sourire à un enfant (de peur d’être accusé de pédophilie), ni engager la conversation avec une jolie femme (de peur d’être soupçonné de vouloir la draguer)…
      Face à ce phénomène qui nous concerne tous, « voisins solidaires » ambitionne de faire progressivement évoluer les mentalités en engageant une lutte contre le repli sur soi et l’indifférence. Or, l’expérience prouve qu’un changement des mentalités est toujours possible : nous l’avons vu avec la baisse significative de la mortalité sur les routes de France et nous le voyons encore aujourd’hui avec le développement des éco – gestes. Mais un changement de mentalité nécessite toujours, par définition, un fort investissement engagé sur la durée. L’association « voisins solidaires » est convaincue, avec le soutien du ministère du logement et de la ville et de l’ensemble des acteurs locaux directement concernés par la dislocation du lien social, que cet enjeu justifie également un investissement de taille !

    • La gratuité.
    • Depuis quelques années, les services à la personne (aide à la mobilité, accompagnement des personnes âgées, dépendantes et handicapées, garde-malade, etc.) sont en plein développement. Or, ce n’est pas toujours un signe de bonne santé sociétale, car la plupart de ces services était autrefois assurée naturellement et gratuitement par les réseaux de proximité.
      Dans une société basée sur la transaction, le projet « voisins solidaires » entend remettre à l’honneur la relation, par définition gratuite. Aujourd’hui au Japon, des personnes sont payées pour passer du temps avec des personnes malades ou âgées ! Réagissons à l’augmentation de l’isolement avant que ce phénomène ne fasse son apparition aussi en France !

    • La réciprocité.
    • L’association « voisins solidaires » se refuse à restreindre son action à une relation aidant-aidé. Elle part au contraire du principe que l’échange est bénéfique à tous et que nous y avons donc tous intérêt :
      Pas moins le riche que le pauvre, car la relation est gratuite et parce que les plus grands bonheurs ne s’achètent pas !
      Pas moins la personne âgée qui a du temps, que le jeune cadre dynamique qui a de l’énergie : ces deux personnes ne sont-ils pas faits pour « s’entendre »… et pour échanger ?
      Pas moins le bien - portant que le mal - portant dont la fragilité témoigne de la valeur de chaque vie humaine et du sens de la vie.
      Tout le monde à intérêt à l’échange et à la rencontre : l’association « voisins solidaires » entend baser son action sur un principe de réciprocité !

    • La valorisation des gestes de solidarité.
    • De nombreuses personnes effectuent des gestes de solidarité au quotidien sans que cela ne se voie et sans que ces gestes ne soient jamais mis en valeur. Le programme « voisins solidaires » permettra d’encourager (grâce à des campagnes de communication) et de valoriser (grâce à la médiatisation du projet) les initiatives prises et les réseaux de solidarité mis en place.